breaking news

Magazine Covers

Magazine Covers

Magazine Covers

Magazine Covers

Le Canada en guerre et le lobby militaire en action. Jamais assez! Toujours plus!

February 24th, 2018 | by Richard Paul
Le Canada en guerre et le lobby militaire en action. Jamais assez! Toujours plus!
Business and Finance
0

L’armée du Canada n’en a jamais assez. Elle réclame sans cesse plus de ressources pour l’acquisition de nouveaux équipements de combat et, notamment, de nouveaux jets bombardiers. Elle se prépare à la guerre en se soumettant aux demandes répétées des États-Unis qui en exigent sans cesse davantage des autres membres de l’OTAN. Cette semaine, le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, a souligné, dans un discours, le sous-financement chronique de l’armée canadienne en apportant des exemples tels que celui du vieillissement de cinq navires dont deux ont dû être remisés avant que leur remplacement ne soit terminé.

Les lamentations du lobby militaire sont sans cesse à l’ordre du jour. Plus de ressources pour le combat contre des « ennemis potentiels » du Canada ne faisant face à aucune menace ou agression à l’endroit du territoire, aucune menace proférée contre le Canada. Alors qu’est-ce qui amène le gouvernement canadien à consacrer près de 20 milliards de dollars par année pour la guerre ou pour sa préparation? Nous connaissons la réponse : Les engagements du pays envers l’OTAN et le NORAD, le résultat d’une soumission totale envers les desiderata de Washington et de l’impérialisme ainsi que les ingrédients nécessaires pour nourrir les industries de la mort au pays et à l’étranger.

Le lobby militaire poursuit sans cesse sa croisade pour plus de ressources financières et ce au détriment des autres secteurs de l’économie. Celui-ci se base sur les recommandations de la « sainte » alliance de l’OTAN dont le principal protagoniste, les États-Unis, exigent que les membres de cette alliance consacrent 2% de leur PIB à la défense. Un chiffre qui semble minuscule et qui entre dans l’esprit comme un petit rien qui n’endommage pas le budget national. Et ces comparaisons avec les dépenses militaires des autres membres de l’OTAN : Le Canada ne fait pas bonne figure est l’expression consacrée et répétée ad nauseam : Depuis 2009, le Canada n’accorderait que 1,11% de son PIB pour son armée, et seulement 12,5% de son budget militaire est alloué aux équipements – soit environ la moitié des objectifs de l’OTAN dans les deux cas (Cliche, J.-F., le Soleil, 4 mai 2017, p. 6).

 

L’article continue ici

 

Prof. Jules Dufour

Leave a Reply